agenda Agenda
librairie Librairie

 Gestion parcs d'activités
gestion durable Démarche
zone activité Exemples
parc activités Fiches
zone industrielle Bibliographie
management environnemental Liens
ISO 14001 ISO14001/EMAS

 Gestion collective
gestion collective Démarche
gestion collective environnement Bibliographie
gestion collective entreprises Liens

 Ecologie industrielle
écologie industrielle Démarche
écologie industriel Exemples
symbiose Bibliographie
symbiose industrielle Liens

 Statistiques
122 liens
95 écrits
5 fiches techniques
5 exemples


 

Mise en place d'une démarche de gestion collective

La mise en place d'approches collectives nécessite de créer un climat propice et de laisser le temps de se développer une culture du collectif.
Une des conditions préalables à la mise en place d'une telle démarche, est la qualité du lieu d'implantation des entreprises. Il paraît évident que les entreprises sont plus enclines à s'impliquer collectivement sur un parc d'activités de qualité. A l'inverse, la forte dégradation d'un parc d'activités, des difficultés de relations avec les collectivités ou le voisinage peuvent être ausssi de très bon vecteur pour regrouper les entreprises. Mais dans ce cas là, l'approche perd son caractère positif.

L'existence de temps de rencontre durant lesquels les entreprises peuvent échanger est essentiel pour leurs permettre de s'apercevoir qu'ils ont parfois les mêmes besoins ou rencontrent les mêmes difficultés.

Enfin, la présence d'un gestionnaire, animateur du parc, facilite la prise de contact et la mise en place de ces démarches. Sa présence est aussi nécessaire pour réaliser les deux premières conditions.
fiche Synopter : la gestion et l'animation des parcs d'activités

Pour assurer la réussite de la gestion collective, il est nécessaire de développer une culture du collectif. Cela peut se faire à travers l'organisation de rencontres entre les acteurs et la mise en place progressive d'actions. Cette mise en place doit privilégier dans un premier temps des actions simples et rapides à réaliser comme la signalétique, le livret d'accueil. Ce n'est qu'une fois que les entreprises auront mené collectivement des premières opérations, qu'il sera possible de monter des opérations plus complexes comme la gestion des déchets ou des rejets liquides.
 
De même il est important de pouvoir appuyer la démarche sur une structure comme une association pour regrouper les entreprises. Cela permet d'avoir un seul interlocuteur et de laisser les entreprises travailler ensemble.

La formalisation des démarches de gestion collective se concrétise souvent de la manière suivante :
- une convention entre les entreprises et les partenaires qui s'engagent à utiliser un service,
- une convention cadre entre l'association d'entreprises (ou autres structures) et un (ou plusieurs) prestataire(s) qui va fixer les modalités de la prestation : nature, prix, quantité, fréquence,
- un contrat commercial entre le(s) prestataire(s) et chaque entreprise ou utilisateur.

Cette approche permet rester de dans le cadre d'une relation commerciale classique entre les différents intervenants. Ce point est particulièrement important dans le cadre du transfert de la responsabilité, par exemple pour le traitement des déchets.

Une fois l'opération mise en place il est primordial d'assurer un suivi de la qualité de la prestation. Nous nous apercevons que bien trop souvent les prestataires ne jouent pas le jeux. Pour éviter ces désagréments qui ont fait échouer de nombreuses opérations, il est nécessaire de développer un partenariat fort avec les prestataires en essayant par exemple de les associer le plus en amont possible. Ces approches sont aussi novatrices pour eux, il faut les accompagner dans le changement.

gestion collective introduction
gestion collective environnement principe de fonctionnement de la gestion collective
gestion collective entreprises exemples de gestion collective par les entreprises
gestion collective déchets mise en place d'une gestion collective par les entreprises